Qu'est ce qu'une mission de sécurité civile ?

Outre ses missions de surveillance et sauvetage en mer et sur les plages, la SNSM est l’un des tout premiers acteurs français de la sécurité civile. Voici un aperçu des missions qu’elle exerce tout au long de l’année en France.
""
En plus des surveillances des plages et des sauvetages en mer, la SNSM remplie d'autres missions de sécurité civile © Marianne Cossin

Les missions de sécurité civile assurées par la SNSM

Les postes de secours 

La SNSM fait partie des associations agréées de sécurité civile par le ministère de l’Intérieur et celui des Solidarités et de la Santé. Disposant d’un agrément de type A, elle est susceptible d’être engagée par les pouvoirs publics nationaux ou locaux pour des missions de secourisme et de premiers soins, en appui aux sapeurs-pompiers. 

La mise en place de postes de secours (ou DPS, Dispositifs Prévisionnels de Secours) constitue l’activité la plus importante de la SNSM. Les DPS sont en effet obligatoires depuis le 1er janvier 2007 pour toute organisation de manifestations ou de rassemblements à caractère sportif, culturel ou social : autant d’événements pendant lesquels les bénévoles de la SNSM participent à assurer la sécurité du public et des participants. 

En lire plus les Dispositifs Prévisionnels de Secours.  

Protection civile et gestion de crise 

L’agrément de la SNSM lui permet également d’intervenir dans d’autres cadres et d’assurer des missions de protection civile et de gestion de crise météorologique (tempêtes, inondations) ou sanitaire. Les nageurs sauveteurs peuvent ainsi être sollicités par les préfectures pour intégrer des dispositifs ORSEC et assister les acteurs de la sécurité civile sur des opérations d’évacuation ou de dispense de premiers soins.  

Suite aux inondations à répétition en Bretagne, deux équipages zodiac du centre de formation et d'intervention SNSM d'Ille et Vilaine étaient par exemple intervenus pendant 4 jours, du 8 au 11 février 2014, sur les communes de Guipry et Messac, entre Redon et Rennes, en soutien aux populations.  

Intervention des sauveteurs du centre SNSM d'Ille et Vilaine en février 2014 sur les communes de Guipry et Messac.
Intervention des sauveteurs du centre SNSM d'Ille et Vilaine en février 2014 sur les communes de Guipry et Messac.​

La SNSM et la crise sanitaire du Covid-19

Si les interventions en mer ont été moins nombreuses cette année du fait de l’interdiction des activités de plaisance pendant le confinement, les 8 500 bénévoles de la SNSM se sont mobilisés pour aider les services publics à faire face à la pandémie de Coronavirus. 

Pendant le confinement, ce sont ainsi 18 structures SNSM qui ont été à pied d'œuvre pour assurer des missions d’évacuations, de transports sanitaires, de renforts aux centres médicaux et hospitaliers, de livraisons de médicaments et de nourriture aux plus fragiles. 

Au total, plus de 10 000 heures de bénévolat ont permis d’aider la gestion de la crise du Covid-19, sur différents lieux et missions :  

  • Missions chardon (organisation d’opérations de transfert de patients entre CHU) 
  • Transports sanitaires à partir des îles 
  • Transports et distribution de masques 
  • Accueil en EPHAD 
  • Visites à domiciles et réalisation des courses 
  • Accueil centre COVID 

Alors que la pandémie perdure, les bénévoles de la SNSM continuent à porter secours et assistance 24h/24h, en mer comme sur terre, en appliquant toutes les mesures de précaution nécessaires.